aux Magasins de sports :

en Hiver

Matériel & Motricité

30 années consacrées à la formation sportive autant qu’académique couplée à presque autant d’années au service de l’économie privée et publique dans l’ingénierie des technologies de l’information et dans la conformité opérationnelle en entreprise ont aussi façonné le consommateur que j’ai été par ailleurs sur tous ces plans. .

Il en résulte un vécu et une conviction, qui n’est manifestement pas assimilée dans les milieux de la vente quels qu’ils soient par ailleurs.

Un produit qui induit des capacités motrices ou est sensé favoriser de la mobilité doit être conçu, réalisé mais surtout vendu pour répondre et satisfaire à des préférences motrices, pas à des utilisateurs ou des clients. Ces derniers ne sont que la conséquence commerciale d’une démarche d’avant-vente qui consiste à s’intéresser à la personne ou l’individu en tant qu’entité globale avant que de s’intéresser aux produits pour un type de clients.

esSENSiel - Branding & Marketing - Fabricants
esSENSiel - Sports-Magasins - Hiver

Pourquoi ? Deux raisons essentielles à cela :

  • permettre à la personne d’avoir la conscience de ce qui influe positivement ou non sur ses préférences motrices intrinsèques (celles qu’elle utilise en pleine conscience et de façon naturelle);
  • prévenir des problèmes d’incohérence du système psychomoteur dans des situations données; l’équipement, dans le cadre d’activités sportives est une des composantes influant positivement ou non sur la cohérence de nos capacités de coordination.

Comment ? C’est là que l’approche esSENSiel  apporte une réelle valeur ajoutée :

  • Mettre en évidence les préférences motrices structurelles et mobiles d’une personne.
  • Décrypter en quoi ces préférences motrices caractérisent la motricité de la personne.
  • Expliquer en quoi ces préférences motrices sont affectées positivement ou non dans une activité sportive donnée, avec un équipement donné et dans un contexte donné.

Je vous propose d’illustrer cette approche à l’aide quelques exemples en rapport avec des activités sportives hivernales :

Ski Alpin, Ski Freeride, Télémark :

Saviez-vous que la largeur et la taille d’un engin de glisse ne font pas appel aux mêmes priorités en terme de motricité ?

Pour nous contacter cliquer ICI.

Utiliser une paire de skis de type alpin, de freeride, de télémark plus ou moins taillé (parabolique), un engin de glisse plus ou moins large, des chaussures avec une tige plus ou moins inclinée vers l’avant fait appel à des spécificités techniques pour des finalités qui leur sont propres que vous connaissez mieux que moi. Mais savez-vous que ces spécificités induisent également chez le/la pratiquant(e) des qualités de coordination spécifiques et différentes selon les caractéristiques de l’engin :

Passer d’une même paire de skis ou d’une planche à une autre, ne changeant que par sa taille (largeur du patin par rapport à la largeur de sa spatule), change la perception physique qu’on en a. On réduit et généralise trop souvent que ces différences de perception sont prises en charge d’une façon commune à tous les pratiquants par leurs systèmes vestibulaire, kinesthésique et proprioceptif; ce qui est exact. On s’est arrêté là. Et pourtant, il est démontré aujourd’hui qu’elles ont une incidence sur leur capacité à bouger d’une façon globale et individuelle. Chaque individu étant unique, ses capacités motrices ne peuvent être réduites à des considérations biomécaniques et techniques, d’autant moins si on considère la volatilité des environnements dans lesquels les glisseurs évoluent. L’influence du matériel, bonne ou mauvaise, ajoute à l’importance de prendre en compte les spécificités motrices de chaque individu globalement au-delà des seuls aspects techniques et proprioceptifs.

l’approche esSENSiel s’attache à faire ressentir à la personne à quelle organisation motrice elle fait appel en fonction du contexte dans lequel elle se trouve. Cela lui permettra, par exemple, d’adapter son matériel à son organisation motrice et non l’inverse, pour évoluer avec moins d’efforts, moins de tensions, plus d’efficacité, en sollicitant moins ses articulations par exemple.

Faire bénéficier à vos clientes et clients d’une telle opportunité leur offrira la possibilité de choisir un équipement plus en rapport et en accord avec elles-mêmes/eux-mêmes d’un point de vue psychomoteur au-delà et avant toute autre considération.

Sensibiliser votre force de vente et de conseils à cette approche est un marqueur qui vous différenciera de vos concurrents.

XXX

Peau de Phoque

Saviez-vous que proposer un équipement pour la randonnée à ski ne découle pas uniquement de critères de poids, de skiabilité et de prix ?

Pour nous contacter cliquer ICI.

Ski de Fond, Skating

Saviez-vous que le choix de la longueur d’une paire de bâtons de ski de fond ne dépend pas que de la grandeur de celle ou de celui qui en fait usage ?

Pour nous contacter cliquer ICI.

Choisir et tirer profit de ses bâtons de skis de fond semble anecdotique en comparaison d’une bonne paire de skis ou d’une structure, voire d’un fartage performant et adapté. Pourtant, de leur choix et de leur capacité à convertir une force de poussée en une capacité de glisse découle le plaisir ou la performance de la pratique du ski de fond, quelle que soit la technique utilisée.

Se limiter à la grandeur du/de la pratiquant(e) pour estimer la bonne taille des bâtons en fonction de la discipline (classique, skating) est souvent le seul critère pris en compte auquel viennent s’ajouter des critères tels que leur rigidité, leur solidité, leur nervosité, leur poids, leur prix. Il en est pourtant qui sont bien plus primordiaux dès lors que l’on considère la skieuse, le skieur elle/lui-même et le fait que les bâtons sont engagés au moins autant que les skis dans le jeu de coordinations qu’induit les techniques de ski de fond ou de skating.

Il s’agit de l’organisation motrice propre à chaque individu qui diffère pour transmettre l’effort musculaire et l’engagement du corps aux deux dispositifs de poussée. Certaines, certains engagent le corps d’abord puis activent leur effort sur les bras; d’autres engagent musculairement les bras et complètent cet effort avec leur corps. Cette apparemment infime différence affecte tout naturellement la longueur optimale d’une paire de bâtons.

l’approche esSENSiel s’attache à faire ressentir à la personne à quelle organisation motrice elle fait appel en fonction du contexte dans lequel elle se trouve. Elle sera en mesure de ressentir comment elle engage plus naturellement chacune de ses poussées, et en conséquence d’adapter son matériel à son organisation motrice et non l’inverse. Cela lui évitera des tensions, voire des douleurs au niveau des articulations (poignets, coude, épaules) ou de la nuque pour évoluer avec moins d’efforts et plus d’efficacité.

Faire bénéficier à vos clientes et clients d’une telle opportunité leur offrira la possibilité de choisir un équipement plus en rapport et en accord avec elles-mêmes/eux-mêmes d’un point de vue psychomoteur au-delà et avant toute autre considération.

Sensibiliser votre force de vente et de conseils à cette approche est un marqueur qui vous différenciera de vos concurrents.

XXX

Snowboard Alpin, Skwal :

XXX

Pour nous contacter cliquer ICI.

Ski Freestyle, Ski Acrobatique :

XXX

Pour nous contacter cliquer ICI.

XXX

XXX

Patinage Artistique, de Vitesse

Saviez-vous que pour la moitié d’entre nous prendre de la vitesse en patinant signifie ne pas aller droit ?

Pour nous contacter cliquer ICI.

CONDITIONS & TARIFS 
« Préférences Motrices pour vos Clients / Employés »

esSENSiel - PresSENSiel - Prestations & Prix - SPORTIFS-Magasins Client - 1 clientestations & Prix - SPORTIFS - 1 client
esSENSiel - Prestations & Prix - SPORTIFS-Magasins Employé - 2

Merci de contacter esSENSiel

Nous vous prions de nous laisser vos coordonnées et de préciser ci-dessous dans quel cadre vous prenez contact ainsi que l'objet de votre intérêt.

Nous nous réjouissons de revenir à vous

l'équipe esSENSiel